🎙

Interview - Se faire payer avant de commencer à travailler - avec Cédric

On demande tous à nos clients de respecter certaines conditions de paiement, qu’on soit un-e freelance expérimenté-e ou non.

Depuis quelques semaines, Cédric, mon invité dans ce nouvel épisode du podcast, demande à être réglé à l’avance.

Son retour d’expérience nous montre pourquoi il est essentiel de bien formaliser ses conditions de paiement et de les faire évoluer.

Stresser à cause de retards de paiement

Cédric est consultant en marketing digital (créateur du podcast Shortcut et de la newsletter Merlan Free)

Il faisait confiance à ses clients pour le régler en temps et en heure. La plupart d’entre eux jouaient le jeu, en réglant ses factures dès réception ou dans la semaine qui suivait.

Seulement, l’été dernier, il s’est retrouvé avec “beaucoup d’argent dehors, plus de 10 000 euros” et impossible de savoir exactement quand il serait payé.

Cédric a dû relancer les clients concernés, et certains retours l’ont marqué: “tu relances la personne, elle te fait comprendre que tu l’embêtes”.

Cette situation l’a stressé et a terni ses vacances mais il en a tiré des enseignements: “cela m’a fait identifier un angle de ma vie de freelance dont je n’étais pas satisfait”.

Demander à être payé à l’avance

Cédric a donc décidé de faire évoluer ses conditions de paiement: “je fais payer à l’avance l’intégralité du mois en cours”.

Un changement qui allait à l’encontre d’une de ses croyances: Cédric a longtemps été convaincu que les prestations de services se réglaient “à la fin”.

Il pensait également que cette exigence, sur laquelle il a communiqué, serait mal perçue par son réseau sur Linkedin.

Mais les retours ont été très positifs!

Cédric présente donc ses nouvelles conditions de paiement “dès que je reçois une demande de contact”, d’un prospect.

“Je dis mes règles du jeu le plus tôt possible pour être sûrs qu’on ne perde pas de temps”, souligne-t-il.

Cela lui permet d’appliquer “un filtre supplémentaire” et de travailler avec des clients “bienveillants”.

Adapter ses conditions de paiement de freelance en fonction du contexte

Cédric a conscience que ses nouvelles conditions de paiement sont musclées. “Les prospects viennent me chercher, le rapport de force est en ma faveur”, explique-t-il.

Mais il reste pragmatique: “demain, si le vent tourne, si jamais je n’arrive plus à vendre avec un paiement 100% à l’avance, je ferais différemment”.

“C’est la force de notre statut et de notre mode de vie de freelances, on sait s’adapter!”, ajoute-t-il.


Maintenant, je vous attends sur Linkedin pour me dire ce que tout cela vous inspire.

Vous en êtes où, vous, avec vos conditions de paiement? Est-ce que vous les avez déjà fait évoluer? Est-ce, parfois, c’est compliqué de les faire accepter à vos clients?

L'épisode vous a plu ?

Découvrez d'autres épisodes sur la même thématique

Tu en veux plus? Abonne-toi à La Niouniouse!

Un vendredi sur 2, dans ta boîte mail, une sélection de pépites pour t'aider à développer ton entreprise et à gagner en sérénité.
© La Cohorte 2021 - Design : Elisa Vanrullen - Développement : Studio Carmine
Mentions légales